Le physique et le mental, vos meilleures armes pour jouer longtemps

poker mental

Le poker étant certainement l’un des jeux réclamant le plus d’énergie mentale et physique, la préparation constitue une étape cruciale. Comment faire du physique et du mental vos alliés pour tenir plus longtemps à la table ? Tour d’horizon sur les qualités à acquérir et à maîtriser pour devenir un as du poker.

 

Le mental, d’abord

Il est des qualités mentales à avoir absolument pour ne pas passer pour un noob. Ces conseils pratiques sont essentiels et efficaces pour celui qui veut remporter les high stakes.

D’abord, la motivation. Il s’agit sans doute de la première qualité à définir et à acquérir. Elle détermine le degré d’implication et d’engagement dans le jeu. Le plaisir de jouer et l’appât du gain sont les principales motivations. Le joueur doit se focaliser davantage sur le jeu que sur l’enjeu. Le deuxième conseil en dépend.

poker mental

Deuxièmement, la concentration. Elle sert avant tout à solliciter toutes les capacités mentales pour se focaliser sur le poker. Une bonne concentration est le secret de belles performances.

Troisièmement, le self-control. Autrement dit, le joueur se sortira plus facilement d’un bad run s’il sait gérer ses émotions. Des pics émotionnels peuvent en effet perturber le jeu, entre les moments d’angoisse, de confiance, de grâce et de dépit. Une bonne maîtrise des sentiments ne peut être que bénéfique.

Enfin, pour une bonne préparation mentale, rien ne vaut un exercice de respiration. Commencer par fermer les yeux et inspirer par le nez pendant 3 secondes. Ensuite, retenir le souffle pendant 3 secondes pour ensuite le relâcher pendant 6 secondes. Avec le temps et de l’entraînement, ces qualités deviendront des instincts.

 

Le physique, ensuite

Aux qualités mentales s’ajoutent des capacités physiques pour un joueur de poker digne de ce nom. Celui qui résiste le plus au stress et à la fatigue a le profil d’un gagnant, outre la maîtrise des techniques de jeu, bien entendu. Satellite, high-roller ou encore Turbo, quel que soit le type de tournoi, une excellente condition physique est primordiale. L’astuce ? Une alimentation saine et équilibrée.

La vitamine C et les micronutriments sont les éléments nutritionnels importants pour résister au stress. On en retrouve dans les fruits et légumes. Par ailleurs, les fruits secs comme l’abricot, la figue ou la banane apportent du magnésium. Les céréales contiennent également du magnésium (indispensable pour détendre la nervosité) tout comme les fruits oléagineux, notamment la noisette, la cacahuète ou la noix. Pour un bon équilibre alimentaire, le joueur résistera plus à la fatigue et à la pression s’il consomme 3 fruits et 2 légumes par jour. Le jour du tournoi, un sandwich au beurre, un jus de fruit et une tasse de lait sont préconisés. Une barre de protéine en encas apporte aussi le sucre nécessaire.

Le nombre de challenges auquel il est confronté, le joueur est plus que jamais mis à l’épreuve, notamment sa condition physique. Le sommeil reste un élément clé, à raison de 6 heures par nuit au minimum. Un bon conditionnement du corps s’impose, tel un sportif de haut niveau : sans alcool, ni épices, ni tabac ni excitants pendant le tournoi.

 

Un joueur ayant fait attention autant à ses conditions morales que physiques met toutes les chances de son côté, quoique la chance n’a pas vraiment sa place, surtout s’il maîtrise les règles du jeu.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*